1. Accueil
  2. Content flows
  3. Système de management de la sécurité

Système de management de la sécurité

Comment le conseiller en prévention perçoit-il les normes ISO 45001, ISO 14001 et ISO 9001 dans la pratique ?

Quel regard les conseillers en prévention portent-ils sur les nouvelles normes ISO 9001:2015 et ISO 14001:2015, ainsi que la norme ISO 45001 en cours d’élaboration ? Une petite enquête menée auprès d'une trentaine de conseillers en prévention a donné les résultats suivants.

Quels problèmes rencontrent les conseillers en prévention dans la transition vers les nouvelles normes ?

Le problème principal pointé par les conseillers en prévention dans l’introduction d’un système de management de la sécurité est le manque de connaissances. La connaissance du contenu d'un système de management de la sécurité et des nouvelles normes est l’aspect à améliorer le plus souvent pointé par les conseillers en prévention. Ce manque de connaissances sur les nouvelles normes souligné par les conseillers en prévention est également signalé par les différents départements et les conseillers externes. 

Les conseillers en prévention dénoncent également un manque de temps pour étudier les nouvelles évolutions dans les normes du système de management. Ils indiquent en outre que le niveau d’exigence est toujours plus élevé. 

Les nouvelles normes du système de management nécessitent un nouvel ‘état d’esprit’ de l’organisation, mais aussi du conseiller en prévention. Les éléments avancés par les conseillers en prévention sont les suivants : ‘une nouvelle culture de la sécurité dans le système de management de la sécurité’, ‘une autre vision du bien-être’, ‘un accent plus stratégique et moins opérationnel', ‘une approche du contexte incluant le bien-être des collaborateurs fixes’, etc. Un conseiller en prévention a également cité une différence de culture, ainsi qu’une approche différente entre l’entreprise mère située à Singapour et l’organisation belge/flamande.

L’intégration du système de management de la sécurité dans l’organisation et dans le système de management de la qualité et de l’environnement, est également perçue comme problématique. Cela se reflète dans certains commentaires des conseillers en prévention : ‘soutien insuffisant dans l’organisation', 'implication insuffisante de la ligne hiérarchique', ‘motivation insuffisante', ‘approche peu méthodique du processus de transformation vers les nouvelles normes’, etc. Par ailleurs, il est également signalé que l’écart de maturité avec le système de management de la qualité, du bien-être et de l’environnement peut poser des difficultés d’intégration. Une différence d’approche dans le service qualité, prévention et environnement peut également être considérée comme problématique pour la mise en œuvre des nouvelles normes dans l’organisation. Les conseillers en prévention estiment souvent que les connaissances sur les nouvelles normes du système de management sont trop concentrées dans un seul département, généralement le département qualité. L’absence (ou le manque) de connaissances sur la différence entre les indicateurs (de sécurité) et les exigences des clients a également été soulignée. Pourtant, pour les conseillers en prévention, l'intégration est aussi une opportunité de tirer des enseignements des différents aspects qualité et environnement.

Les conseillers en prévention voient de nombreux avantages à un système de management intégré dans lequel le bien-être, la qualité et l’environnement sont considérés dans leur ensemble, de manière holistique. Une telle approche met moins de pression sur l’organisation et il existe dans tous les cas de nombreux ‘liens entre le bien-être, l’environnement et la qualité’. La baisse de la priorité donnée au bien-être est souvent considérée comme un inconvénient du système de management intégré. Enfin, une approche différente par le service qualité, prévention et environnement est souvent considérée comme problématique.

 Problèmes rencontrés par les conseillers en prévention dans le cadre des nouvelles normes ISO 9001:2015, ISO 14001:2015 et de la norme ISO 45001 en cours d’élaboration

1. Moyens insuffisants : manque de temps pour discuter des nouvelles normes de manière approfondie

2. Ignorance du contenu de la nouvelle norme ISO 45001 - Manque de connaissances

3. Soutien parfois insuffisant dans la mise en œuvre des nouvelles normes en matière de qualité, sécurité et environnement - Appropriation insuffisante : qui fait quoi et à quel moment ? 

4. Les nouvelles normes du système de management nécessitent un nouvel ‘état d’esprit', une nouvelle culture de la sécurité (une autre vision du bien-être, plus stratégique et moins opérationnelle)

5. Les conseillers en prévention voient de nombreux avantages à l’adoption d'un système de management intégré

6. Résistance dans l’organisation : ne pas venir aux rendez-vous, coopération insuffisante dans les différentes parties de l’entreprise, les accords entre les différents départements ne sont pas (suffisamment) respectés, les accords relatifs au calendrier ne sont pas respectés

7. Écart de maturité avec les systèmes de management de la qualité, du bien-être et de l’environnement 

8. Approche différente dans le service qualité, prévention et environnement - Méconnaissance de la différence entre les indicateurs (de sécurité) et les exigences des clients 

9. Le conseiller en prévention et le service de prévention n’ont pas toujours été impliqués dans la transition vers la norme ISO 14001:2015

10. Manque de vision sur le bien-être chez les ‘travailleurs sous l’autorité de l’organisation’ comme chez les contractants, sous-traitants et/ou intérimaires : jusqu’où devons-nous aller ? 

 

Quelles leçons peut-on en tirer ?

Les connaissances sur les nouvelles normes du système de management (de la sécurité) et sur les moyens – temps spécial – pour parvenir à la transition vers les nouvelles normes du système de management (de la sécurité) sont considérées par le conseiller en prévention comme les principaux points problématiques (point 1 et point 2 du tableau). Les autres points problématiques sont abordés dans le bon ordre. Les connaissances sur les nouvelles normes du système de management sont considérées comme trop concentrées dans un seul département. On constate également que le changement dans les normes du système de management sur le leadership n’est pas (ou peu) considéré comme problématique par les conseillers en prévention.

Certains éléments, comme l’adaptation des procédures et instructions, ne sont pas mentionnés. La formation des auditeurs internes n’est pas non plus évoquée par les conseillers en prévention. L’approche processuelle, inhérente au système de management de la sécurité, n’a pas non plus été mentionnée par les conseillers en prévention comme un aspect méritant de l’attention.

L’approche des risques n’est pas considérée comme problématique par le conseiller en prévention. Cela paraît normal au vu de l’expertise spécifique du conseiller en prévention en matière d’analyse et évaluation des risques.

Comprendre le contexte et les parties prenantes

L'organisation doit comprendre les développements qui s’opèrent dans et en dehors de l’organisation et sont pertinents pour le système de management de la sécurité. L’organisation doit aussi comprendre les besoins et attentes des parties prenantes dans le domaine du bien-être. Ces parties prenantes sont avant tout les collaborateurs, mais aussi les collaborateurs des contractants et/ou sous-traitants. Les besoins et attentes des fournisseurs et clients dans le domaine du bien-être en font également partie. Pensez par exemple aux fournisseurs d’équipements de protection individuelle EPI, machines ou substances dangereuses. Les clients ont également des souhaits spécifiques dans le domaine du bien-être. Ces besoins et attentes évoluent au fil du temps. L'organisation doit comprendre le contexte, ainsi que les besoins et attentes de ses parties prenantes.

Source: Jan Dillen / senTRAL

Êtes-vous confronté aux mêmes problèmes ?

webinar

Rafraîchissez-vous la mémoire sur la manière d’élaborer un bon système de management de la sécurité. Visionnez le webinaire sur la nouvelle norme ISO 45001 - Santé et sécurité au travail qui est en cours d'élaboration.

La nouvelle norme a pour but d'établir un cadre de référence pour l’amélioration de la sécurité des travailleurs, la réduction des risques sur le lieu de travail et la création de conditions de travail meilleures et plus sûres. Michel Mainil (Vinçotte) vous explique ce que cette norme implique en pratique et quels en sont les bénéfices et inconvénients. Vous serez ainsi capable de la mettre en pratique dans votre organisation.

Inscrivez-vous ici pour le webinaire

Complétez le champ ci-dessous pour recevoir le lien vers le webinaire par e-mail